Plus d’un million d’Africains au fond des océans Atlantique

Il ne s’agissait pas d’américains, de brésiliens, de Jamaïcains, etc., mais des Yoruba, des Fulani, d’Igbos, d’Ashanti, d’AKan, des hommes et de femmes mandingues . Ils ont été jetés à la mer par les marchands d’esclaves européens soit parce qu’ils étaient indisciplinés ou malades … C’était le repas des requins au fond des océans. 

Une répression des frontières orientales de l’Europe a contraint les migrants à choisir des itinéraires plus dangereux alors que le nombre de morts en Méditerranée continue d’augmenter malgré une baisse du nombre total d’arrivées, selon des données compilées par l’agence des Nations Unies pour les migrations.

“Alors que le nombre global de migrants tentant de traverser la Méditerranée par la route de l’Est a été considérablement réduit en 2016 par l’accord UE-Turquie, les taux de mortalité sont passés à 2,1 pour 100 en 2017, contre 1,2 en 2016”, peut-on lire dans le rapport. est publié lundi. “Une partie de cette augmentation est due à la plus grande proportion de migrants qui empruntent actuellement la route la plus dangereuse – celle qui traverse la Méditerranée centrale – de sorte que 1 migrant sur 49 est mort sur cette route en 2016.”

 

GossipMill 

Comments

comments