2 Août 2017 | Jour du dépassement

Le jour du dépassement, ou jour du dépassement de la Terre (en anglais : Earth Overshoot Day ou EOD) correspond à la date de l’année, calculée par l’ONG américaine Global Footprint Network, à partir de laquelle l’humanité est supposée avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an. Passée cette date, l’humanité puiserait donc de manière irréversible dans les réserves non renouvelables (à échelle de temps humaine) de la Terre.

En 2019, l’ONG a estimé cette date au 29 juillet.

Le concept de jour de dépassement est l’objet de diverses critiques de quelques scientifiques et de climatosceptiques.

Calcul

Le calcul est dérivé de celui de l’empreinte écologique globale, concept développé par Mathis Wackernagel, président de Global Footprint Network.

Global Footprint Network présente le jour du dépassement comme le résultat de la formule :

{\displaystyle J={\frac {B}{E}}\cdot 365}

où :

  • {\displaystyle J} est le jour de dépassement (compté à partir du 1er janvier) ;
  • {\displaystyle B} est la biocapacité ou capacité de production biologique de la planète ;
  • {\displaystyle E} est l’empreinte écologique de l’humanité.

Il s’agit donc du rapport de la biocapacité sur l’empreinte écologique globale, ramené à une date de l’année2, une date étant perçue comme plus marquante qu’un pourcentage.

De manière similaire peut être calculé le nombre de planètes Terre qui serait nécessaire pour subvenir à la consommation en ressources renouvelables de l’humanité en une année. En 2019 ce nombre est de 1,7 et l’extrapolation des données montre que le seuil de 2 planètes Terre sera dépassé bien avant la fin de la première moitié du xxie siècle.

 

Source Wikipedia

En savoir plus sur Global Footprint Network

Comments

comments