1er août | Le premier jour de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel.

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel est organisée chaque année du 1er au 7 août dans plus de 170 pays pour promouvoir cette pratique afin que les nourrissons du monde entier soient en meilleure santé. 

Cette semaine commémore la Déclaration «Innocenti» sur la protection, l’encouragement et le soutien de l’allaitement maternel, signée par l’OMS et l’UNICEF en août 1990.

Cette année, l’OMS collabore avec l’UNICEF et les partenaires pour promouvoir l’importance des politiques favorables à la famille afin de permettre l’allaitement maternel et d’aider les parents à prendre soin de leurs enfants et à créer des liens avec eux dès le plus jeune âge, lorsque cela compte le plus. Il s’agit notamment d’instaurer un congé de maternité rémunéré d’une durée minimale de 18 semaines et un congé de paternité rémunéré pour encourager la responsabilité partagée pour ce qui est des soins aux enfants sur un pied d’égalité. Les mères doivent également avoir accès à un lieu de travail adapté aux parents pour protéger et soutenir leur capacité de continuer à allaiter à leur retour au travail en leur accordant des pauses pour allaiter, un espace sûr, privé et où les normes d’hygiène sont respectées pour tirer et conserver le lait ainsi qu’un accès à des garderies d’un coût abordable.

L’allaitement maternel contribue à améliorer la santé des mères et des enfants. L’augmentation de l’allaitement maternel à un taux quasi universel permettrait de sauver plus de 800 000 vies chaque année, dont la majorité seraient des enfants âgés de moins de 6 mois. L’allaitement maternel diminue le risque pour les mères de développer le cancer du sein, le cancer des ovaires, le diabète de type 2 et une cardiopathie. On estime qu’une augmentation de l’allaitement maternel permettrait chaque année d’éviter 20 000 décès maternels dus au cancer du sein.

L’OMS recommande l’allaitement maternel exclusif dans l’heure qui suit la naissance et de la maintenir pendant les 6 premiers mois. Il convient d’introduire des éléments nutritifs de complément tout en poursuivant l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans, voire au-delà.

Déclaration Innocenti sur la protection, la promotion et l’encouragement de l’allaitement maternel

Reconnaissant que :

L’allaitement maternel constitue un moyen sans égal de nourrir l’enfant qui :

assure aux nourrissons une alimentation idéale qui favorise leur croissance et leur bon développement; réduit l’incidence et la gravité des maladies infectieuses, faisant ainsi baisser la morbidité et la mortalité infantiles; contribue à la santé des femmes en réduisant le risque de cancer du sein et des ovaires, et en augmentant l’intervalle entre les grossesses; apporte des avantages sociaux et économiques à la famille et à la nation; donne un profond sentiment de satisfaction à la plupart des femmes pour qui l’expérience est réussie;

et de récentes recherches

ont prouvé que : ces avantages augmentent si les nourrissons sont exclusivement nourris au sein (1) pendant les six premiers mois de la vie, et si, par la suite, la mère continue de les allaiter tout en leur donnant une alimentation de complément; et que certaines interventions peuvent modifier de façon positive les attitudes vis-à-vis de l’allaitement maternel;

NOUS DÉCLARONS PAR CONSÉQUENT que :

Dans le but d’assurer une santé et une nutrition optimales aux mères et aux enfants dans le monde entier, il faudrait que chaque femme ait la possibilité de nourrir son enfant au sein exclusivement et que chaque nourrisson soit nourri exclusivement au lait maternel de la naissance jusqu’à l’âge de 4 à 6 mois. Par la suite, il faudrait que les enfants continuent d’être nourris au sein, tout en recevant une alimentation de complément appropriée et adéquate, jusqu’à l’âge de 2 ans et au-delà. Pour atteindre cet idéal en ce qui concerne l’alimentation des enfants, il faudrait sensibiliser le public de manière à créer un climat de soutien approprié afin que les femmes nourrissent leurs enfants de cette manière.

La réalisation de cet objectif nécessite, dans de nombreux pays, le renforcement d’une “civilisation de l’allaitement maternel”, énergiquement défendue contre l’incursion d’une “civilisation du biberon”. Ceci suppose un engagement et un plaidoyer en faveur de la mobilisation sociale, tirant parti au maximum du prestige et de l’autorité des dirigeants reconnus à tous les niveaux de la société. Lire la suite ici

Semaine mondiale de l’allaitement maternel

Le slogan de la #SMAM2019 « Autonomiser les parents – Faciliter l’allaitement » se veut inclusif pour tous les types de parents à travers le monde d’aujourd’hui. Porter notre attention sur le soutien des deux parents est vital pour l’atteinte de leur objectif en matière d’allaitement.

L’autonomisation est un processus qui doit être basé sur des données probantes objectives et sur le soutien afin de créer des environnements dans lesquels les mères peuvent allaiter de façon optimale. L’allaitement appartient à la mère et quand le père, le partenaire, la famille, le milieu de travail et la communauté la soutiennent, l’allaitement devient plus facile.

Tout le monde peut soutenir ce processus, car l’allaitement est un travail d’équipe. Pour faciliter l’allaitement, chacun de nous doit le protéger, le promouvoir et le soutenir.

 

Source image à la Une mamaradio.info

Comments

comments