17 Mai | Journée Mondiale contre l’homophobie et transphobie

Thème 2019: La violence en ligne 

La cyberhomophobie et la cybertransphobie

Internet offre des opportunités incroyables pour apprendre, se rassembler et se divertir. Cependant, les personnes LGBTQ+ sont encore prises pour cibles sur les plateformes numériques, et cette violence, peu souvent prise au sérieux, a des  conséquences réelles et néfastes sur les individus.Puisque la cyberhomophobie et la cybertransphobie se font en ligne, les intimidateurs ne sont pas témoins de la douleur qu’ils ou elles causent et, par conséquent, il est facile pour ces personnes de continuer, voire d’intensifier leurs attaques, ce qu’elles ne
feraient peut-être pas si elles avaient la personne en face. Or, les insultes, railleries et menaces qui circulent en ici blessent de vraies personnes.

En savoir plus ici

Histoire

1- D’où vient la journée ?
La journée est originaire du Québec. La Fondation Émergence crée en 2003 la première journée nationale contre l’homophobie. Depuis la Fondation Émergence organise une campagne de sensibilisation chaque année. D’autres organismes ont repris cette journée et elle est maintenant célébrée dans de nombreux pays.

2- Pourquoi le 17 mai ?
Le 17 mai est une date symbolique pour les personnes homosexuelles. L’homosexualité est retirée de la liste des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 17 mai 1990.

3- La Journée évolue t-elle?
Depuis sa création en 2003, la Journée a connu plusieurs changements. Elle a pris une dimension internationale en 2006, et en 2014, la fondation ajoute la transphobie au nom de la journée. Chaque année, nous tentons de trouver un enjeu pertinent et actuel dans le contexte québécois et international. Au fil des ans la condition des personnes LGBTQ+ évolue, il est donc normal que la Journée évolue elle aussi.

 

Comments

comments