23 Avril | Journée mondiale du livre et du droit d’auteur

« En cette période troublée, les livres incarnent la diversité du génie humain, donnant corps à la richesse de l’expérience humaine, verbalisant la quête de sens et d’expression qui nous est commune à tous, et qui fait avancer toutes les sociétés. » — Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO

Le livre, plaisir de lire et véhicule de connaissances

Le 23 avril est une date symbolique pour la littérature universelle. C’est en effet à cette date en 1616 que Cervantes, Shakespeare et Inca Garcilaso de la Vega sont tous les trois morts. C’est également la date de naissance ou la date de la mort d’éminents écrivains comme Maurice Druon, Haldor K.Laxness, Vladimir Nabokov, Josep Pla et Manuel Mejía Vallejo.

Ce fut donc un choix naturel pour la Conférence générale de l’UNESCO, qui s’est tenue à Paris en 1995, de rendre un hommage mondial au livre et aux auteurs à cette date. La Conférence avait pour objectif d’encourager tout le monde, et en particulier les jeunes, à découvrir le plaisir de la lecture, et de reconnaître les contributions irremplaçables au progrès social et culturel de l’humanité de certains auteurs. C’est à cette occasion que l’UNESCO a créé la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur .

Célébrations en 2019

Pour cette 24ème édition de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur célébrant la littérature et la lecture, les langues autochtones seront mises à l’honneur. L’objectif est de rappeler leur rôle essentiel dans l’expression de la diversité culturelle. Véritable vecteur du savoir, le livre permet de rapprocher les peuples autour d’un héritage universel tout en préservant et valorisant leur culture, leur identité et leur langue. La thématique choisie s’inscrit dans le contexte de célébration de l’Année internationale des langues autochtones.

Capitale mondiale du livre 2019 : Sharjah, Émirats arabes unis

Chaque année, l’UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales du monde du livre que sont l’Union internationale des éditeurs (UIE), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) désignent la Capitale mondiale du livre  pour une période d’un an, à compter du 23 avril.

Cette année, c’est la ville de Sharjah qui a été choisie pour la nature très innovante, complète et inclusive de sa candidature. Son programme d’activités est axé sur la communauté, avec des propositions créatives visant à impliquer la population de migrants. Avec le slogan « Lisez – vous êtes à Sharjah », le programme s’articule autour de six principaux thèmes : solidarité, lecture, patrimoine, sensibilisation, édition et jeunesse. Il prévoit notamment une conférence sur la liberté d’expression, un concours pour les jeunes poètes, des ateliers de création de livres en braille et de livres tactiles, ainsi que de nombreux événements pour la population multiethnique de la ville. L’objectif est celui de promouvoir une culture de la lecture dans les Émirats arabes unis et de créer de nouvelles initiatives afin d’encourager la création littéraire dans la région et dans le reste du monde arabe.

Comments

comments