Les forces libyennes du GNA annoncent une opération militaire

Les forces de la LNA, qui contrôlent l’est et se sont récemment étendues au sud de la Libye, ont lancé la semaine dernière une avance sur Tripoli, dans l’ouest du pays, qui abrite le gouvernement de la LNA, reconnu au plan international.

L’offensive de Haftar a pris les Nations Unies par surprise, sapant ainsi un plan visant à trouver un accord sur une feuille de route pour des élections afin de résoudre l’instabilité prolongée en Libye.

Haftar, qui se veut un ennemi de l’extrémisme islamiste mais qui est perçu par ses opposants comme un nouveau dictateur dans le moule de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, bénéficie du soutien de l’Égypte et des Émirats arabes unis, qui le voient comme un rempart contre les islamistes et ont le soutenait militairement, selon les rapports de l’ONU.

L’offensive intensifie la lutte pour le pouvoir qui déchire le producteur de pétrole et de gaz depuis le renversement de Kadhafi en 2011.

Dimanche, les forces de la LNA de Haftar étaient en train de se regrouper pour se déplacer vers l’ouest en direction de Tripoli, où des combats avec les forces du gouvernement de l’accord national se poursuivent.

La LNA affirme avoir atteint la banlieue sud et pris son ancien aéroport international, bien que les responsables militaires de Tripoli le nient.

Comments

comments