Mozambique: Après les ravages causés par le Cyclone, le cholera s’annonce

L’ONU a déclaré que quelque 1,8 million de personnes dans le pays avaient besoin d’une aide urgente après le cyclone Idai et a lancé un appel d’urgence de 282 millions de dollars pour les trois prochains mois.

Au moins 761 morts ont été enregistrés au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi, et les autorités ont averti qu’il s’agissait “d’un décompte préliminaires”. De plus en plus de corps seront retrouvés à la suite du drainage des eaux de crue.

Les secours d’urgence essayent de contenir des maladies mortelles telles que le choléra. Plus d’un quart de million de personnes déplacées s’installant dans des camps où l’eau potable et les installations sanitaires sont rares ou inexistantes. De nombreux puits ont été contaminés par les inondations.

Les gens vivent dans des camps de tentes, des écoles, des églises, des routes et d’autres lieux impromptus sur les hauteurs. Beaucoup n’ont que leurs vêtements, accroupis devant le feu de cuisine et se frayant un chemin parmi des étendues d’eau de plus en plus sale ou marchant tout simplement à travers, résignés.

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré s’attendre à une «hausse» du nombre de cas de paludisme au Mozambique. Les moustiques porteurs de maladies se reproduisent dans les eaux stagnantes.

L’OMS a également indiqué que 900 000 vaccins oraux contre le choléra devraient arriver plus tard cette semaine. Le choléra est causé par la consommation d’aliments contaminés ou d’eau potable et peut tuer en quelques heures. Des cas de diarrhée ont été rapportés.

«Nous ne devons pas laisser ces personnes subir une deuxième catastrophe en raison d’une épidémie grave ou de l’impossibilité d’accéder aux services de santé essentiels. Ils ont suffisamment souffert », a déclaré à la presse le docteur Djamila Cabral, représentant de l’OMS au Mozambique. Elle a ajouté que les personnes vivant dans les camps vivaient dans des “conditions horribles” et que près de 55 centres de santé avaient été gravement endommagés.

L’aide continuait d’arriver, y compris un appui aérien indispensable. L’Union européenne a octroyé 280 000 USD au Programme alimentaire mondial pour soutenir le déploiement d’un hélicoptère des Services aériens d’aide humanitaire des Nations Unies, qui viendra en aide aux deux districts les plus touchés au Zimbabwe, Chimanimani et Chipinge.

Les États-Unis ont déclaré avoir fait don d’une aide alimentaire d’urgence de près de 3,4 millions de dollars au Programme alimentaire mondial (PAM), dont le directeur était en tournée mardi à Beira.

Un hôpital de campagne est en train d’être mis en place à Beira et un autre arrivera plus tard cette semaine, a annoncé la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Un système d’assainissement destiné à quelque 22 000 personnes est arrivé et une unité de purification de l’eau destinée à quelque 25 000 personnes devrait arriver mercredi, a annoncé l’organisation.

Petit à petit, l’ampleur de la destruction devint plus claire. Le cyclone aurait détruit toutes les maisons du village de Metuchira, où vivent près de 38 000 personnes, a annoncé l’agence humanitaire des Nations Unies.

Au milieu des efforts de secours, des personnes en deuil au Mozambique ont eu du mal à enterrer les morts. “Des efforts sont en cours pour améliorer la gestion des cadavres, car les installations de la morgue ont été détruites et / ou manquent d’installations et de capacités suffisantes”, a déclaré l’agence humanitaire des Nations Unies.

Comments

comments