21 mars | Journée contre le racisme; le massacre de Charleville en Afrique du sud en 1960

Ces émeutes conduisirent l’ANC à abandonner le principe de la non-violence en créant la branche militaire Umkhonto weSizwe.
Le 21 mars 1960 à Sharpeville, township situé à quelques dizaines de kilomètres au sud de Johannesburg, les policiers tirent sur une manifestation pacifique réunissant des Sud-africains qui protestent contre les restrictions imposées aux Noirs dans leurs déplacements. La police abat 69 manifestants et blesse au moins 180 personnes, la grande majorité d’entre elles sont touchées dans le dos alors qu’elles cherchent à fuir, chargées par les policiers.
C’est un événement essentiel dans la lutte pour la libération du peuple noir. Un mois après, le gouvernement sud-africain interdit l’ANC, et la communauté internationale condamne «les massacres humains» puis progressivement isole l’Afrique du sud.
La journée du 21 mars est décrétée, en 1966 par l’ONU, journée internationale contre la racisme.

Comments

comments