Infos pertinentes en Afrique

Le Rwanda invite le président Macron pour le mémorial du génocide

Le Rwanda a invité le président français Emmanuel Macron à la commémoration du génocide de 1994 prévu pour le début du mois prochain.

L’année 2019 marque le vingt-cinquième anniversaire de la tragédie du pays, qui a entraîné la mort de plus de 250 000 personnes en 100 jours.

“Le président Macron a été… invité à la 25ème commémoration du génocide de 1994”, a déclaré Olivier Nduhungirehe, ministre rwandais des Affaires étrangères, cité par l’AFP.

Macron n’a toutefois pas indiqué s’il participerait ou non.

S’il accepte l’invitation, Macron ne sera que le deuxième dirigeant français à se rendre dans la nation est-africaine depuis l’éruption du génocide.

Nicolas Sarkozy était le premier en février 2010.

La bataille pour la Libye se poursuit

Le maréchal Khalifa Haftar, homme fort libyen, a été poussé par une force militaire importante dans le sud du pays, lui permettant de dicter les conditions d’un futur règlement politique libyen, y compris les élections présidentielle et législatives. Haftar, le chef de l’armée nationale libyenne, a été renforcé par une offensive réussie dans le sud-ouest souvent anarchique, et certains observateurs se disent plus à même de dicter les conditions à son rival Fayez al-Sarraj, chef du Gouvernement d’accord national reconnu par les Nations Unies à Tripoli. Cette poussée dans la région du Fezzan a laissé Haftar sous le contrôle des deux tiers du pays, de la plupart des postes frontières et de nombreuses installations pétrolières clés, y compris les grands champs pétrolifères du bassin de Murzuk. 
En savoir plus sur: The Guardian

[REGARDER] Évaluer l’état de préparation de l’Afrique à la quatrième révolution industrielle

Le thème de la mondialisation 4.0 du Forum économique mondial de cette année portait sur la quatrième révolution industrielle qui se déroule à un rythme imprévisible à l’échelle mondiale. L’Afrique est-elle prête? Syntonisez CNBC Afrique pour une table ronde sur les perturbations de la technologie numérique dans tous les secteurs et tous les secteurs économiques et sur la préparation de l’Afrique à la quatrième révolution industrielle. 
En savoir plus sur: africa.com

Algérie : les manifestants veulent le départ de Bouteflika et rien d’autre

Les Algériens, la presse en première ligne, ont diversement apprécié mardi la décision du président Abdelaziz Bouteflika de ne plus briguer un cinquième mandat.

Le renoncement d’Abdelaziz Bouteflika était à la une des journaux algériens ce mardi. Tous analysent à leur manière, l’annonce la veille du président de ne pas se présenter à la prochaine présidentielle pour un cinquième mandat après plusieurs semaines de mobilisation. Si le journal Le Temps s’est contenté d’un simple ‘‘Bouteflika renonce au 5ème mandat’‘, les quotidiens El Watan et Liberté mettent l’accent sur le fait que le président ne quitte pas le pouvoir de suite. Le premier parle de ‘‘la dernière ruse de Bouteflika’‘ tandis que le second titre ‘‘Bouteflika prolonge son mandat’‘.

Lire la suite sur africanews

Comments

comments