13 Mars 1999 | Isidore de Souza: Décès de cette grande figure de la démocratie béninoise

Grand homme de Dieu doté d’un charisme  exceptionnel, Mgr Isidore de Souza alors président de la conférence épiscopale du Bénin et  archevêque de Cotonou,  a conduit  de main de maître et avec succès en tant que  président du présidium, les travaux de la conférence nationale  des forces vives de la Nation du 19 au 28 février 1990. Négociateur fin,  l’homme a réussi à déjouer l’impasse qui planait sur les travaux de la conférence. En effet, Mathieu Kérékou fait convoquer dans la nuit  du 24 février Mgr Isidore de Souza pour lui faire part de son intention de suspendre  la conférence.  Mais,  Mgr de Souza parvint à  persuader le président de la République de la laisser se  dérouler jusqu’à son terme.

Tout au long de la conférence,  Mgr Isidore de Souza a utilisé l’arme du  pardon comme  moyen de règlement la crise.

 “Plaise au ciel qu’aucun bain de sang….qu’aucun bain de sang ne nous éclabousse et ne nous emporte dans ses flots” Cette célèbre phrase qui est de lui a fait effet.

Autres  rappels

 Signalons que  Mgr Isidore de Souza a été après la Conférence Nationale,  Président du Haut Conseil de la République de 1990 à 1993, il fut déjà nommé archevêque de Cotonou en 1990 et présida la Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest de 1997 jusqu’au jour de  son décès, en mars 1999, à l’âge de 64 ans.

 19 ans après son décès, il faut dire que la  mémoire de Mgr de Souza demeure vivante dans l’esprit des chrétiens catholiques et des citoyens béninois.

Brieux Noureni

Comments

comments