Infos pertinentes en Afrique

 Le président algérien Abdelaziz Bouteflika renonce à briguer un cinquième mandat

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika renonce à briguer un cinquième mandat après des manifestations populaires inédites, rapporte la presse algérienne. Mais le flou persiste sur la suite des événements.

“L’élection présidentielle est reportée, Bouteflika n’est pas candidat”, annonce Tout sur l’Algérie (TSA), ce lundi 11 mars. Au pouvoir depuis 20 ans, le président algérien ne briguera donc pas un cinquième mandat en avril, après des manifestations qui ont amené des centaines de milliers d’Algériens dans la rue contre sa candidature ces dernières semaines. La présidence a aussi annoncé le report de l’élection présidentielle. “Bouteflika gère sa sortie”, estime en une le Huff Post Maghreb.

Lire la suite sur Courrier International

Les coûts économiques cachés du déplacement

Si les effets du déplacement sur le bien-être sont bien connus, un groupe a souligné les coûts économiques tout aussi lourds pour les personnes déplacées ainsi que pour les communautés d’accueil. Dans un nouveau rapport, l’Observatoire des déplacements internes (IDMC) examine les coûts financiers du déplacement interne lors de crises majeures dans le monde, sensibilisant à l’importance de la prévention des déplacements futurs et à la résolution efficace de telles situations. Le rapport note également que les impacts des déplacements internes sont beaucoup plus importants dans les pays à faible revenu, en partie à cause du manque de capacités pour minimiser les impacts des crises. La République centrafricaine (RCA) fait partie de ces pays à faible revenu. On estime que plus de 70% du pays vit dans la pauvreté. La RCA a connu des décennies d’instabilité et de violence,
En savoir plus sur Africa.com

Une liste inédite de Forbes Woman Africa

The New Wealth Creators est une collection de femmes entrepreneurs du continent africain qui dirigent des entreprises et des entreprises sociales nouvelles, décalées et radicales. Ces 20 femmes ont été sélectionnées parce qu’elles ont créé un impact significatif dans leurs secteurs respectifs en transformant un marché ou une entreprise, ou en innovant un produit ou un service, et pionnent leur organisation en générant de nouvelles sources de revenus inexploitées. Ils sont peut-être des créateurs de richesse, mais leur entreprise, ironiquement, ne découle pas de la nécessité de gagner de l’argent, mais bien de la nécessité de résoudre les problèmes socio-économiques persistants de l’Afrique. Ces femmes viennent de tout le continent, des villages et des banlieues, et ont dans la vingtaine, la trentaine, la quarantaine et la cinquantaine. Ils ont tous adopté les initiatives de développement durable d’une manière ou d’une autre pour aider à résoudre les problèmes de l’Afrique.
En savoir plus sur : Forbes Africa

Le déclin des universités nigérianes

L’enseignement supérieur au Nigéria comprend des universités (fédérales, d’État et privées), ainsi que des écoles polytechniques (programmes d’apprentissage axés sur les compétences et l’apprentissage par l’expérience) et des collèges d’éducation. Avec plus de 160 universités, 128 écoles polytechniques et 177 collèges d’enseignement supérieur, il constitue le plus grand système d’enseignement supérieur en Afrique. Les chercheurs ont constaté que les universités du pays étaient bien en retard par rapport aux économies mondiales émergentes équivalentes telles que l’Afrique du Sud, l’Égypte, la Thaïlande, la Turquie et le Brésil. Ils sont également à la traîne des leaders mondiaux traditionnels. Une partie du Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d’euros de dédommagementproblème réside dans le fait que le budget de l’éducation au Nigéria a peu ou pas changé au cours des dernières années et que le financement public de l’éducation reste faible. En 2018, cela représentait un peu plus de 7% du budget national. Ce niveau de financement, en pourcentage du budget total, est resté stagnant depuis 2009, alors qu’il était de 7 ans.
En savoir plus sur: the conversation

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d’euros de dédommagement

L’ex vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité après près d’une décennie en détention, demande plus de 68 millions d’euros de dédommagement, a annoncé lundi son avocat.

“Le but de cette demande est de tenter de réparer une partie des dommages causés à l’homme et à sa famille par son arrestation, sa détention et les actes accessoires de la Cour et de certains États parties”, a déclaré Peter Haynes dans un document transmis à la CPI.

“Un homme innocent a perdu 10 ans de sa vie”, a-t-il souligné.

“Bien entendu, la Chambre ne peut pas revenir en arrière et lui rendre ces années. Le seul remède qu’elle puisse fournir est une réparation financière”, a ajouté M. Haynes.

Lire la suite sur Africanews

L’Académie africaine des sciences se lance dans l’exploration de domaines de recherche

Intervenant à l’occasion d’une manifestation organisée en parallèle à la quatrième session de l’Assemblée de l’ONU sur l’environnement, qui se tiendra à Nairobi du 11 au 15 mars, le directeur exécutif de l’Académie africaine des sciences, Nelson Torto, a annoncé que son institution avait démarré un projet d’exploration de domaines de recherche.
L’Académie africaine des sciences (ACS) vient de se lancer dans l’exploration de domaines de recherche sur le continent. Il s’agit d’un projet qui durera trois ans et permettra de disposer de données qui seront utilisées par les pays dans les années à venir. L’information a été communiquée par le directeur exécutif de l’ACS, Nelson Torto qui s’est exprimé lors d’une manifestation en parallèle à la quatrième session de l’Assemblée de l’ONU sur l’environnement, qui se tiendra à Nairobi (Kenya) du 11 au 15 mars.

Lire la suite sur Afrique La Tribune

FESPACO:  l’avenir du cinéma africain

Le Burkina Faso, réputé pour être le foyer spirituel du cinéma africain, valorise le cinéma: les chauffeurs de taxi peuvent réciter le calendrier du festival, pour le festival panafricain du film et de la télévision de Ouagadougou, avec précision Villes africaines) est une tour de cinéma cinématographique représentée en ciment orange et peint en vert, avec les statues des meilleurs gagnants précédents de l’image. Cependant, les cinémas du continent africain ont fermé leurs portes en raison de leur coût élevé, comparé au visionnage de versions pirates sur les téléphones mobiles que possèdent de plus en plus de personnes ou à la télévision dans des «clubs vidéo» informels dans des quartiers résidentiels. 
En savoir plus sur: The Guardian

Comments

comments