04 mars 1932 | Hommage à Miriam Makeba: 7 citations à retenir

Née le 04 mars 1932 à Johannesburg, Miriam Makeba, grande militante politique et icône dans le monde de la musique, nous a laissé un grand héritage avant sa mort en 2008. Exilée après avoir été déchue de sa nationalité sud africaine en raison de sa participation à un film anti apartheid, l’auteur de la célèbre chanson « Pata Pata » a construit une grande carrière musicale à l’internationale, à travers laquelle elle a réussi à toucher des coeurs.

Elle représente un véritable symbole pour la gente féminine. Elle fut la première femme noire à obtenir un Grammy Award en 1965. Toujours sur la voie du succès, elle reçoit la distinction de Chevalier des Arts et Lettres par la France en 1985. Elle revient dans son pays en 1990, encouragée par Nelson Mandela, et y poursuit sa carrière artistique.

Décédée le 09 novembre 2008, après un concert en Italie, la femme qu’on surnomme « Mama Africa » a laissé un riche héritage à la jeunesse africaine. Elle nous inspire au quotidien à travers sa voix, sa pensée et le rêve qu’elle avait pour l’Afrique.

Elle a abordé des sujets importants pour la société de son temps, qui se retrouvent toujours d’actualité. De l’identité des peuples africains à la solidarités entre ces derniers, la chanteuse sud africaine a donné une véritable voix à l’Afrique.

Quelles citations inspirantes devrions nous retenir de cette grande dame?

Les filles sont les futures mères de notre société, et il est important que nous nous concentrons sur leur bien-être. »

« Faites attention à ce que vous dites. Vos mots doivent être constructifs, rassembler les gens, pas les séparer. »

« L’Afrique a ses mystères, et même un Homme sage ne peut pas les comprendre. Un Homme sage les respecte. »

» Je vois les autres femmes noires imiter mon style, qui n’est pas du tout un style, mais plutôt laisser nos cheveux comme ils sont. Ils appellent ça, le look Afro. »

« J’ai une chose en commun avec la nation émergente d’africains: nous avons des voix, et nous découvrons ce que nous pour faire avec elles ».

« Vous êtes bannis ou priés, ou encouragés ou découragés par ceux qui vous écoutent, et ceux qui vous applaudissent. Et pour moi, ces gens sont vraiment importants ».

«J’ai conservé ma culture, j’ai conservé la musique de mes racines. Grâce à elle, je suis devenue cette voix et cette image de l’Afrique et de son peuple sans même en être consciente»

Plus qu’une icône de la musique africaine, Miriam Makeba représente un modèle pour le peuple africain!

 

Ayina So

Comments

comments