Le président Kenyatta préconise la libre circulation des Africains à travers le continent

Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, a appelé les gouvernements africains à permettre la libre circulation des Africains sur tout le continent.

Le président Kenyatta a fait cette remarque lors d’une visite officielle à Addis-Abeba, où il s’est entretenu avec le Premier ministre Abiy Ahmed et le président Sahle-Work Zewde.

«Il est nécessaire que nos peuples soient autorisés à voyager librement sur le continent africain sans aucune entrave, car nous sommes tous frères et sœurs avec un héritage commun en tant qu’Africains», a déclaré Kenyatta.

Les gouvernements africains discutent encore du meilleur moyen de mettre en œuvre le projet de déploiement d’un passeport africain, qui permettrait aux Africains de se déplacer sans encombre sur le continent.

Le passeport panafricain a été lancé en juillet 2016, lors de la cérémonie d’ouverture de la 27e session ordinaire de l’Assemblée de l’UA, à Kigali. Le président tchadien puis président de l’Union africaine, Idriss Deby, et son homologue rwandais, Paul Kagame, ont reçu les premiers passeports de la présidente de la Commission de l’Union africaine, Mme Nkosazana Dlamini Zuma.

Plus tôt cette année, l’UA avait annoncé qu’elle fournirait des détails sur la production et la délivrance du passeport africain, qui serait utilisé par plus de 1,2 milliard d’habitants sur le continent.

Outre le soutien à la suppression des frontières en Afrique, le président Kenyatta a également appelé par le passé à la suppression des exigences en matière de passeport pour les voyages des Est-Africains dans la région, affirmant que cela ouvrirait la région économiquement.

La visite du dirigeant kenyan en Éthiopie est la deuxième de cette année, après avoir participé au 32e Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine à Addis-Abeba, début février.

CGTN – Afrique 

Comments

comments