Review du 1 Mars 2019 | Infos pertinentes en Afrique

La communauté internationale répondra-t-elle à l’appel à « faire taire les armes » en Afrique ?

La secrétaire générale adjointe des Nations unies aux affaires politiques et à la construction de la paix, Rosemary DiCarlo, vient de lancer un appel à la communauté internationale à se mobiliser pour «faire taire les armes» d’ici à 2020 en Afrique.
Pour circonscrire les conflits armés en Afrique, les Nations unies n’hésitent pas à se tourner encore une fois vers la communauté internationale. Intervenant cette semaine lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur le maintien de la paix et la sécurité, la secrétaire générale adjointe de l’ONU pour les Affaires politiques et à la construction de la paix, Rosemary DiCarlo, a lancé un appel à cette communauté pour qu’elle apporte son soutien à la réalisation de l’objectif «faire taire les armes» d’ici à 2020.

Lire la suite sur Afrique La Tribune

RDC : la nomination d’un Premier ministre fait débat

La question de la nomination du futur Premier ministre en République démocratique du Congo pourrait encore prendre plusieurs semaines.

Le président Felix Tsisekedi a indiqué lors d’une visite d‘État mardi à Windhoek, en Namibie, qu’aucun parti et coalition politique n’a rafflé la majorité des sièges à l’annonce des résultats par la Ceni, conformément à l’article 78 de la Constitution. Ce que refute le Front Commun pour le Congo de l’ancien président Joseph Kabila, majoritaire à l’issue des élections du 30 décembre 2018.

‘‘À l’issue des élections du 30 décembre 2018, il y avait une majorité parlementaire dégagée acquise malheureusement à une famille politique autre que celle du président de la République élu, voilà pourquoi ce dernier avait dû signer un accord de coalition et il l’a reconnu à Windhoek dernièrement, il a signé un accord de coalition de gouvernement avec le FCC en fait qui a la majorité parlementaire,’‘ à déclaré Maitre Constant Mutamba président de la Nouvelle Génération pour l‘Émergence du Congo (NOGEC) / FCC

Lire la suite sur Africanews

Le président nigérian Muhammadu Buhari a été réélu, mais son opposant refuse les résultats

Le président nigérian Muhammadu Buhari a été déclaré vainqueur des élections dans le pays, selon une commission électorale qui aurait recueilli 56% des suffrages.

Buhari, qui est arrivé au pouvoir en 2015 après avoir vaincu le président sortant Goodluck Jonathan, a défait son principal adversaire, Atiku Abubakar, avec une marge de près de quatre millions de voix dans les résultats annoncés par la Commission électorale indépendante (INEC), à Abuja, dans la capitale nigériane.
Buhari du Congrès progressiste (APC) a réclamé 15 191 847 (56%) tandis qu’Abubakar a recueilli 11 262 978 (41%) des voix lors de l’élection du week-end, selon la commission, qui a fini de compter les résultats par État mardi.

Lire la suite sur CNN

Comments

comments