Review du 1er Février 2019 | Infos pertinentes en Afrique

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo libéré sous conditions par la CPI

La Cour pénale internationale (CPI) a libéré sous conditions vendredi l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, suite à son retentissant acquittement il y a deux semaines de crimes contre l’humanité commis en 2010 et 2011 lors de violences post-électorales en Côte d’Ivoire.

“La Chambre d’appel a décidé à l’unanimité l’ajout d’un ensemble de conditions qui assortissent la mise en liberté” de Laurent Gbagbo, dont l’obligation de résider dans un Etat membre de la CPI en attendant un éventuel procès en appel, a déclaré le juge président de la CPI, Chile Eboe-Osuji.

Source: Tambour

Une mission d’évaluation du Conseil de sécurité à Kinshasa

Une mission d’experts du Conseil de sécurité des Nations unies mène un “travail d’évaluation” de ses résolutions en RD Congo qui sort d’une présidentielle ayant porté au pouvoir un opposant, a indiqué jeudi l’ONU à Kinshasa.

“Les experts de sept pays membres du Conseil de sécurité qui séjournent à Kinshasa ont débuté leur travail d’évaluation depuis lundi”, a déclaré à l’AFP Florence Marchal, porte-parole de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco).

Source VOA

Cameroun : les deux journalistes arrêtés lors de l’interpellation de l’opposant Kamto libérés (médias)

Arrêtés le 28 janvier lors de l’interpellation de l’opposant Maurice Kamto à Douala, Théodore Tchopa et David Eyengue journalistes travaillant pour le quotidien camerounais Le Jour, sont libres.

Théodore Tchopa et David Eyengue passeront le week-end en toute liberté en compagnie avec leurs proches. D’après des médias locaux dont le site 237online, les deux journalistes camerounais ont été libérés vendredi après trois jours de détention.

Agents du quotidien Le Jour, les deux professionnels de l’information avaient été arrêtés le 28 janvier à Douala. Ils couvraient l’arrestation de l’opposant Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition).

Source Africanews

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes d’oxyde d’uranium mauritanien

Aura Energy a trouvé un acheteur pour l’uranium de Tiris en Mauritanie. La compagnie australienne a annoncé mardi avoir signé un accord avec Curzon Uranium Trading (CUT) pour lui vendre 800.000 livres (362 tonnes) d’oxyde d’uranium (U3O8) sur une période de 7 ans, à compter du début de production, ainsi que de mettre à sa disposition une production supplémentaire optionnelle de 1,8 million de livres (816 tonnes). Dans leur accord, les deux parties ont fixé le prix unitaire à plus de 44 dollars la livre, au-dessus du prix au comptant de la livre d’uranium sur le marché et les coûts d’exploitation totaux du projet Tiris, a ajouté Aura Energy dans son communiqué. Au total, se sont donc 1.180 tonnes d’oxyde d’uranium qui sont concernés par cette opération.

Source: Afrique La Tribune 

Comments

comments