12 Décembre | Journée de la couverture sanitaire universelle

 Adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2017, la Journée de la couverture sanitaire universelle était à l’honneur le 7 avril 2018 à la Journée mondiale de la Santé, célébrée cette année sous le thème « La Couverture sanitaire universelle : pour tous et partout ». Une  occasion de mettre en lumière la nécessité de mettre en oeuvre cette couverture (CSU pour Couverture sanitaire universelle) et les résultats positifs qu’elle engendre.

Qu’est-ce que la couverture sanitaire universelle?

Le but de la couverture universelle en matière de santé est de faire en sorte que tous les individus aient accès aux services de santé dont ils ont besoin sans que cela n’entraîne pour les usagers de difficultés financières.

Pour qu’une communauté ou un pays parvienne à la couverture universelle en matière de santé, plusieurs facteurs doivent être réunis, à savoir:

Un système de santé solide, efficace et bien géré qui réponde aux besoins de santé prioritaires au moyen de soins intégrés centrés sur les personnes (y compris des services spécialisés dans le VIH, la tuberculose, le paludisme, les maladies non transmissibles, la santé de la mère et de l’enfant):
en informant les gens et en les encourageant à rester en bonne santé et à prévenir les maladies;
en dépistant tôt les problèmes de santé;
en ayant les moyens de traiter les maladies;
en aidant les patients ayant besoin d’une réadaptation.
Des soins à un coût abordable – un système de financement des services de santé qui évite aux usagers de rencontrer des difficultés financières lorsqu’ils y font appel. Plusieurs solutions existent.
L’accès aux médicaments et aux technologies essentiels pour diagnostiquer et traiter les problèmes médicaux.
Des effectifs suffisants de personnels de santé bien formés et motivés pour dispenser les services et répondre aux besoins des patients en se fondant sur les meilleures données factuelles disponibles.
Il importe aussi de reconnaître le rôle capital joué par les autres secteurs en matière de santé, qu’il s’agisse des transports, de l’éducation ou de l’aménagement urbain.

La couverture universelle en matière de santé a un impact direct sur la santé de la population. L’accès aux services de santé permet aux gens d’être plus productifs et de contribuer plus activement à la vie familiale et communautaire. Il permet également aux enfants d’aller à l’école et d’apprendre. En même temps, la protection contre le risque financier évite d’acculer les gens à la pauvreté s’ils doivent payer les services de leur poche.

La couverture universelle est donc une composante essentielle du développement durable et de la lutte contre la pauvreté, et un élément clé de tout effort de réduction des inégalités sociales. Elle témoigne de l’engagement des pouvoirs publics à améliorer le bien-être des tous les citoyens.

La couverture universelle repose sur la Constitution de l’OMS de 1948, qui proclame que la santé est l’un des droits fondamentaux de tout être humain , et sur la notion de santé pour tous définie dans la Déclaration d’Alma-Ata de 1978. L’équité est un principe cardinal. Cela signifie que les pays doivent suivre les progrès non seulement au sein de la population nationale en général mais aussi au sein de différentes catégories ( c’est-à-dire par niveau de revenu, sexe, âge, lieu de résidence, situation migratoire et origine ethnique).

Progresser vers la couverture sanitaire universelle

19 février 2013 — Les plus hauts responsables des ministères de la santé et des finances de 27 pays ont participé cette semaine à Genève à une réunion de deux jours aux côtés d’autres décideurs des secteurs de la santé et du développement afin d’étudier la voie suivie par les pays pour progresser vers la couverture sanitaire universelle. De nombreux orateurs ont souligné combien il était important d’obtenir un engagement politique au plus haut niveau en faveur de la couverture sanitaire universelle.

Les pays en marche vers la couverture sanitaire universelle

20 février 2013 — En marge de la réunion organisée conjointement par l’OMS et la Banque mondiale les 18 et 19 février 2013 sur la couverture sanitaire universelle, des ministres de la santé de pays francophones, Maroc, Sénégal, ou des représentants d’autres pays comme le Bénin ou l’Italie évoquent comment leur pays s’est engagé sur la voie d’un accès aux soins pour tous.

Résolution en faveur de la couverture sanitaire universelle adoptée à l’ONU

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 12 décembre 2012 à l’unanimité une résolution en faveur de la couverture sanitaire universelle qui souligne que la santé est un élément essentiel du développement international. La résolution invite instamment les gouvernements à accélérer la transition vers l’accès universel à des services de santé de qualité et abordables.

La santé, élément essentiel du développement durable

Résolution de l’Organisation des Nations Unies sur la couverture sanitaire universelle

Le soutien international en faveur de la couverture sanitaire universelle prend de l’ampleur avec l’adoption à l’unanimité d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies qui souligne que la santé est un élément essentiel du développement international.

La résolution, adoptée le 12 décembre 2012, invite instamment les gouvernements à accélérer la transition vers l’accès universel à des services de santé de qualité et abordables.

Elle reconnaît le rôle de la santé dans la réalisation des objectifs de développement internationaux et appelle les pays, les organisations de la société civile et les organisations internationales à inscrire la couverture sanitaire universelle dans le programme de développement international.

La résolution réaffirme le rôle de chef de file de l’OMS dans l’appui accordé aux pays pour relever les défis posés par la mise en place de la couverture sanitaire universelle.

Ce concept a gagné en reconnaissance dans les instances internationales depuis la publication par l’OMS du Rapport sur la santé dans le monde , 2010, intitulé Le financement des systèmes de santé: le chemin vers une couverture universelle. Ce fut ainsi le cas avec la Déclaration politique de Mexico sur la couverture sanitaire universelle adoptée en avril 2012, de la Déclaration de Bangkok sur la couverture sanitaire universelle de janvier 2012 et la Déclaration de Tunis sur l’optimisation des ressources, la soutenabilité et la redevabilité dans le secteur de la santé, adoptée en juillet 2012.

La santé est une question intersectorielle de politique générale qui figure au premier plan des préoccupations de la communauté internationale, en tant que condition préalable mais aussi que résultat ou indicateur des trois dimensions du développement durable. La résolution appelle les États Membres à adopter une démarche multisectorielle et à traiter la santé en tenant compte de ses déterminants sociaux, environnementaux et économiques, afin de réduire les inégalités dans ce domaine et de favoriser le développement durable.

Couverture sanitaire universelle – infographie

Voilà ce que nous appelons couverture sanitaire universelle L’Organisation mondiale de la Santé travaille dans le monde entier pour que toutes les personnes et toutes les communautés bénéficient des services de qualité dont elles ont besoin sans subir de difficultés financières.

En savoir plus ici 

Comments

comments