Coupe du monde 2026 : pourquoi l’Afrique australe a voté contre le Maroc

Certains médias sud-africains sont revenus sur les raisons ayant convaincu les pays de l’Afrique australe de ne pas soutenir la candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde de 2026. «A ces Africains qui pleurent la perte du Maroc sur les terres africaines, sachez que ce pays n’est pas une nation africaine (…)», soutiennent certains titres, qui rappellent que le Makhzen a été le premier à trahir le continent en votant «contre» la candidature de l’Afrique du Sud pour l’organisation de la Coupe du monde de 2010.

La même source rappelle également à ceux qui crient aujourd’hui à la «trahison» que le Maroc ne s’est jamais senti africain. Les médias sud-africains indiquent à ce propos qu’en 1963, le Maroc a refusé de soutenir la décolonisation de l’Afrique du Sud, de l’Angola et du Mozambique. Ils ajoutent qu’en 1987, les Marocains ont demandé à adhérer à l’Union européenne.

En outre, les pays d’Afrique australe ne pardonnent pas au Maroc le fait de s’être retiré en novembre 2014 de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations, à deux mois seulement du tournoi. Une attitude, rappellent-ils, qui a mis en danger la compétition. «Ils ont affirmé qu’ils ne voulaient pas que le virus Ebola se propage dans leur pays. Pourtant, tout le monde les avait assurés que l’épidémie était localisée uniquement au Liberia et en Sierra Leone. Quelques mois plus tard, ils ont organisé la Coupe du monde des clubs», soulignent-ils avec amertume.

«Ce n’est pas parce que nous sommes dans la même masse terrestre qu’ils font partie de nous. A la lumière de tout cela, nous sommes tellement heureux qu’ils n’aient pas été retenus pour la Coupe du monde 2026 et qu’ils aient perdu leur premier match. Nous ne pouvons pas pleurer pour eux de la même manière que nous avons pleuré pour le Ghana en 2010. Leurs problèmes ne sont pas nos problèmes», soutient un groupe de journalistes.

Par Sadek Sahraoui

Comments

comments