8 Mai 1996 | Afrique du Sud: Nouvelle constitution

Le 8, l’Assemblée constituante adopte la nouvelle Loi fondamentale du pays. Cette Constitution démocratique doit remplacer, d’ici aux élections générales de 1999, le texte intérimaire en vigueur. Bien qu’en désaccord avec certaines de ses dispositions touchant aux intérêts de la minorité blanche, le Parti national (N.P.) de Frederik De Klerk, qui n’a pas obtenu la reconduction du gouvernement d’union nationale au-delà de 1999, vote la Constitution. L’Inkatha, formation de Mangosuthu Buthelezi, qui a boycotté les travaux de l’Assemblée constituante, ne participe pas au vote.

Le 9, le N.P. annonce son retrait du gouvernement d’union nationale où son influence ne cessait de décliner. Frederik De Klerk quitte son poste de vice-président.

Le 13, les six ministres du N.P. sont remplacés par des membres de l’A.N.C.

Le 14, le N.P. décide de se retirer également des gouvernements des provinces, sauf de celui du Cap qu’il contrôle.

 

—  Universalis

En savoir plus

Le nouvel ordre constitutionnel en Afrique du Sud

Comments

comments