12 Mars 1968 | Indépendance de l’Île Maurice.

Les premières mentions de l’ile viennent des arabes quelques centaines d’années avant le 16ème siècle. Au 16ème siècle, des explorateurs portugais découvrent 3 îles dans l’océan indien qu’ils baptisent les îles des Mascareignes, en raison de l’explorateur portugais Pedro de Mascarenhas. Les 3 îles constituant l’archipel des Mascareignes sont à ce jour l’île Maurice, la Réunion et Rodrigues, une dépendance de Maurice.

Les Hollandais débarquent

Les premières traces de l’installation de l’homme sur l’île proviennent des Hollandais qui débarquent en 1598. Ils la nomment l’île Maurice, en hommage à leur prince Maurice de Nassau. Les Hollandais introduisent la canne à sucre, le cerf et les singes entre autres sur l’ile. En retour, ils abattent le précieux bois d’ébène pour l’exportation et dévorent le dodo, un gros oiseau facile à capturer. C’est ainsi que le fameux dodo disparait à cause de l’homme dès le 17ème siècle.

Les Hollandais abandonnent  l’île en 1710. Nous ne pouvons que deviner les raisons: peut-être est-ce dû à une diminution du bois d’ébène, à un manque de nourriture facile suite à l’extinction du dodo, ou encore à cause des cyclones, inondations ou sècheresses.

Puis les Français

5 ans plus tard débarquent les Français qui rebaptisent le pays sous le nom de l’Ile de France. Ils sont sérieux quant à leur occupation de l’île qui prend une importance géopolitique croissante grâce à sa position sur la route maritime vers l’inde. L’île sert de refuge et de base de ravitaillement aux navires qui font route vers l’inde de l’Europe. A cette époque, les Français et Anglais sont occupés à conquérir l’Inde et quiconque possédera Maurice aura un clair avantage sur cette route maritime. Un programme de développement ambitieux débute sur l’ile, surtout sous le règne du gouverneur Mahe de la Bourdonnais. Les forêts sont décimées pour faire place à la culture de la canne à sucre et à bâtir les routes. Le port principale de l’île est bougé au nord-ouest à Port-Louis.

Les attaques britannique sur l’île se multiplient en parallèle à l’importance politique croissante de l’île. Les colons français bâtissent des défenses autours de l’île, dont certains sont encore visible à ce jour. Un fort est construit à Port-Louis, aujourd’hui connu comme la Citadelle et la Montagne des Signaux, avoisinante, prend son nom du rôle qu’elle jouait comme poste de guet pour signaler des  attaques maritimes sur le port, endroit stratégique important. En août 1810, les anglais lancent une attaque ambitieuse à Grand-Port au sud-est du pays pour conquérir toute l’île. L’attaque finit en désastre.

Suivis des Anglais…

Les Anglais n’abaissent pas les bras et retournent à la fin de la même année, plus précisément en décembre 1810 au nord de l’ile avec une attaque victorieuse et prennent possession de l’île. Ils la renomment promptement l’île Maurice. Suite au Traité de Paris, les Anglais laissent les colons français garder leur religion, leur langue et leur culture. C’est pour cela qu’aujourd’hui, malgré le fait que l’anglais soit la langue officielle du pays, elle est rarement parlée même si largement comprise par la population, alors que le français n’est pas une langue officielle mais est plus parlée.

Pendant l’occupation britannique, Maurice fait partie de l’empire britannique. Les Français avaient développé l’île grâce au labeur et à la sueur des esclaves venus d’Afrique. Mais en 1835, l’abolition de l’esclavage a lieu à Maurice. Sous les Anglais, la main d’œuvre pour le développement de l’île et le travail dans les champs de canne provient de l’Inde et de la Chine.

…Et finalement des Mauriciens

La route vers l’Independence débute en 1948 quand les premières élections générales ont lieu et le Conseil Législatif nouvellement créé se réunit pour la première fois. Un système ministériel est introduit en 1950 et des changements constitutionnels ont lieu tout au long des années 60s. Après les élections générales de 1967, une nouvelle constitution est adoptée, ce qui aboutira à l’indépendance de l’île Maurice un an plus tard, soit le 12 mars 1968.

En 1992, Maurice devient une république et coupe toute dépendance de la Grande-Bretagne une fois pour toute. Aujourd’hui, la République de Maurice comprend l’île Maurice, l’île Rodrigues ainsi que quelques autres petites îles isolées et un vaste territoire maritime.

Comments

comments