22 Février 2018 | Cameroun – Le principal opposant camerounais, l’anglophone Ni John Fru Ndi, ne sera pas candidat à l’élection présidentielle prévue fin 2018

Le principal opposant camerounais, l’anglophone Ni John Fru Ndi, ne sera pas candidat à l’élection présidentielle prévue fin 2018 au Cameroun, a-t-il indiqué à la tribune du congrès de son parti, le Social democratic front (SDF), jeudi à Bamenda (nord-ouest).

“Moi, je ne présenterai pas ma candidature (à l’investiture du parti pour la présidentielle). J’ai décidé de céder ma place à mes jeunes cadets dans le parti”, a déclaré le président du SDF, parti dont il est à la tête depuis sa création en 1990.

Opposant de toujours au président Paul Biya, M. Fru Ndi s’est présenté contre lui aux élections présidentielles de 1992, de 2004 et de 2011. Il a boycotté le scrutin de 1997.

Pendant la campagne pour la présidentielle d’octobre 2011, John Fru Ndi avait indiqué que ce scrutin était le dernier auquel il participait, mais certains analystes voyaient dans son maintien à la tête de son parti son désir de participer à la présidentielle de 2018.

Cette longévité à la tête du parti est source depuis plusieurs années de critiques plus ou moins ouvertes de membres du SDF et de militants à son encontre.

Ces dernières semaines, Ni John Fru Ndi avait laissé entendre qu’il “passerait le flambeau” – selon ses termes jeudi – à d’autres militants SDF pour la candidature du parti à la présidentielle, sans toutefois exprimer publiquement sa position.

“Je me tiens ici pour dire clairement que je passe le flambeau à la personne que vous allez choisir”, a-t-il déclaré jeudi.

Le SDF doit choisir son candidat pour l’élection présidentielle vendredi ou samedi. Trois candidats ont déjà fait part de leur intention de solliciter cette investiture: Joshua Osih, Joseph Mbah Ndam et Simon Fobi Nchinda.

 

 

Bamenda (Cameroun), 22 fév 2018 (AFP) –

Comments

comments