21 Février 2014 | DOCTEUR CHARLES SYLVESTRE ATEBA EYENE S’EN ALLAIT

On donne honneur à qui mérite honneur et respect à qui mérite respect. Le mois de Février n’est pas un mois comme les autres. Ce mois nous rappelle le décès d’un acteur social qui a positivement marqué l’histoire du Cameroun et l’histoire de l’enseignement dans notre pays.
Docteur CHARLES SYLVESTRE ATEBA EYENE, le Citoyen d’honneur de Louisville dans l’Etat de Kentucky aux Etats-Unis s’en est allé brutalement un mois de février. L’utilité sociale était son mot d’ordre, nous saluons et rendons hommage à son courage. L’homme qui savait parler à la jeunesse, l’homme qui savait critiquer son parti, l’homme qui ne craignait pas de soulever les problèmes de la société. L’intrépide l’homme qui ne reculait devant rien et qui donnait son avis sur tout.
Eloquent, un homme d’une autorité éthique irréprochable, d’un franc parler redoutable, une bibliothèque historique ambulante, un excellent penseur des situations et des crises sociétales. Chercheur, universitaire, enseignant, sémioticien, honnête citoyen, industriel des idées, pertinent écrivain, lecteur assidu de la société, grand parolier, auteur de 24 ouvrages. L’écriture pour lui était un choix de vie, son souci était de participer à la construction du monde.
L’enrichissement sauvage des élites, la société des privilèges, le problème de la drogue, de l’alcoolisme, du tabagisme dans la nation, le non contrôle des réfugiés centrafricains, les rapports sino-africains, la nécessité de l’éthique, la problématique du manque de patriotisme, la société de l’opacité, la médiocrité grandissante grâce aux alliances occultes. Un homme qui critiquait courageusement. Nous saluons la mémoire de cet homme qui a eu le courage de ne point appartenir au groupe des griots. L’homme se qualifiait comme Montaigne:” il se contentait de ce qu’il était et de ce qu’il avait”.
Un agitateur de conscience reconnu, un fervent presbytérien, un homme qui avait une vision futuriste des affaires du pays, un Militant du RDPC par passion depuis l’université, actionnaire du RDPC avec 9 ouvrages consacrés au parti. Sorti de l’Esstic avec pour titre de son mémoire: ” le Rdpc et la promotion de son image”.
Depuis lors il aura consacré sa vie dans l’enseignement sur toutes ses formes. Ce n’est pas un excès de raviver pleinement sa mémoire en cette période pour nous oh tant significative. Charles aura versé de sa salive, de sa sueur et de son sang pour construire et redresser les mentalités.
Nous vivons dans un pays où nous détruisons nous-même nos idoles, nous prenons tous les prétextes pour vilipender les hommes qui font la fierté et l’honneur du triangle vert-Rouge-Jaune. Le changement peut surgir à tout moment. Cet homme n’était pas parfait mais il est question pour moi de lui rendre un hommage gratifiant. Un signe de reconnaissance pour le riche héritage culturel, intellectuel et moral qu’il nous a laissé. Jamais personne n’est devenu maître sans avoir été élève.

Comments

comments