23 janvier 1846 | Tunisie: l’ abolition de l’esclavage !

Il marque la commémoration de l’abolition de l’esclavage puisque la Tunisie fut le premier pays arabe et musulman à l’abolir, bien avant la France et les Etats-Unis.

L’esclavage en Tunisie a été un phénomène particulier de la traite arabe. Aboli le 23 janvier 1846 par Ahmed Ier Bey, puis par la France après l’instauration du protectorat français de Tunisie, l’esclavage a persisté jusqu’au début du xxe siècle.

La Tunisie se trouve dans une situation semblable à celle de l’Algérie quant à sa position géographique qui la maintient à l’écart des grands courants transsahariens. Elle reçoit cependant des caravanes du Fezzan et de Ghadamès dont l’apport au xviiie siècle consiste uniquement, d’après des observateurs de l’époque, en poudre d’or et en esclaves. Ces derniers, au début du siècle suivant, arrivent à un rythme annuel oscillant entre 500 et 1 200 dont une partie est réexpédiée vers les ports du Levant.

Le 23 janvier 1846, un jour comme les autres mais il y a plus de 170 ans, que le souverain modernisateur Ahmed Bey 1er promulgua un décret affranchissant tous les esclavages noirs du royaume encore sous le sultanat Ottoman. Considérant que toute personne née en Tunisie était libre, quelque soit l’origine de ses parents, il avait déjà interdit en 1841 la vente d’esclave au Souk El Berka à Tunis. Un an plus tard, il réitère sa démarche en interdisant l’envoi de personnes à vendre à l’étranger.

Combien de tunisiens savent que leur pays est le premier à avoir compris et rejoint la déclaration des droits de l’homme de 1789 en abolissant l’esclavage ? Alors  que la France a du attendre le 27 avril 1848 et que ce n’est que le 18 décembre 1865 que les USA ont mis un trait à la servitude et l’esclavage dans leur pays, la Tunisie peut être fière de cette date.

Cette fierté, certains tunisiens la porte en eux jusqu’à vouloir inscrire cette date du 23 janvier dans leur calendrier national, comme Mounira Chapoutot-Remadi, professeure d’histoire du moyen-âge du monde arabe et musulman, qui aime répéter être fière de dire que la Tunisie est  ” le premier pays musulman à avoir tourné la page de cet abominable commerce d’êtres humains “.

 

Crédit photo : Pixabay

 

 

Par:

Pour en savoir plus sur le sujet consultez Mémoire du Monde 

Comments

comments