5-6 décembre 1996 | France – Afrique. Sommet de Ouagadougou

Les 5 et 6 se tient à Ouagadougou, au Burkina Faso, le dix-neuvième sommet franco-africain. Jacques Chirac et les vingt-deux chefs d’État africains abordent le thème de la « bonne gouvernance » qui consiste notamment, selon le président français, à bien utiliser l’aide publique au développement. L’essentiel des débats porte sur la situation dans la région des Grands Lacs : la nécessité de l’envoi d’une force d’intervention humanitaire et de l’organisation d’une conférence internationale sur le sujet est notamment réaffirmée par tous les participants, excepté le Rwanda. En revanche, aucune unanimité ne se dégage au sujet du maintien des sanctions décrétées à l’encontre du Burundi à la suite du coup d’État de juillet. Par ailleurs, le président Chirac rassure les pays membres de la zone franc sur la poursuite de relations monétaires entre la France et l’Afrique après l’introduction de l’euro. Lors de la conférence de presse de clôture, Jacques Chirac déclare qu’« il ne peut y avoir de développement économique sans enracinement de la démocratie », tandis que le président burkinabé Blaise Compaoré affirme que « la paix est la première condition de la bonne gouvernance ».

 

 

—  Universalis

Comments

comments