1er Décembre | journée internationale du sida

“En cette Journée mondiale de lutte contre le sida, nous mettons en lumière l’importance du droit à la santé et les défis auxquels sont confrontées les personnes séropositives en réclamant ce droit”, a déclaré Michel Sidibé, directeur de ONUSIDA dans un communiqué.

Afrique de l’Ouest et Afrique centrale

En 2016, il y avait 6,1 millions de personnes vivent avec le VIH en Afrique de l’Ouest et centrale, dont 56 % sont des femmes.

Près de 370.000 nouvelles infections sont détectées, mais elles ont diminué de 9 % entre 2010 et 2016. À noter, 310.000 personnes sont mortes de maladies liées au sida en 2016, bien que le nombre de décès a diminué de 21 %,

De même que dans l’Est et dans le Sud, 2,1 millions de personnes ont eu accès à un traitement antirétroviral, soit 35 % de toutes les personnes vivant avec le VIH dans la région.

Il y avait 60.000 nouvelles infections par le VIH chez les enfants d’Afrique de l’Ouest et centrale en 2016, une chiffre en diminution avec 33 % de nouvelles infections en moins.

Afrique de l’Est et du Sud

En 2016, il y avait 19,4 millions de personnes vivant avec le VIH en Afrique orientale et australe et parmi elles, les femmes et les filles représentent plus de la moitié (59 %).

Mais l’infection tue toujours en Afrique de l’Est et du Sud et l’ONUSIDA a annoncé que 420.000 personnes sont mortes de maladies liées au sida en 2016, malgré une diminution de 42 %.

Face au virus, les procédures médicales sont davantage utilisées et 11,7 millions de personnes ont eu accès au traitement antirétroviral, soit 60 % de toutes les personnes vivant avec le VIH dans la région, dont 67 % des femmes adultes (15 ans et plus) et 51 % des hommes adultes.

Du côté des enfants, 77 000 nouvelles infections ont été détectées bien que, depuis 2010, il y a eu une diminution de 56 % des nouvelles infections par le VIH chez les enfants dans la région.

Source: VOA Afrique

Comments

comments