Le Ghana exportateur de l’électricité dans quatre ans, selon la Banque mondiale

Le Ghana pourrait devenir un exportateur régional d’électricité, d’ici les quatre prochaines années, selon Henry Kerali, le responsable de l’institution financière dans le pays. Selon lui, les accords de construction de centrales énergétiques conclus par le précédent gouvernement ont engendré un excédent de plus de 1,5 GW qui ne pourra pas être absorbé par le pays.

L’institution conseille donc au gouvernement d’entrer, dès à présent, en négociation avec ses voisins pour pouvoir leur céder ce surplus. Cependant, elle s’inquiète de la compétitivité de l’offre ghanéenne sur le marché régional, car les prix de rachat convenus avec les producteurs indépendants d’énergie sont assez élevés. La Banque mondiale suggère donc au gouvernement de renégocier ces tarifs afin d’avoir des prix plus compétitifs.

Récemment, l’institution avait déclaré que la dépendance du pays à la seule ressource électrique que constitue l’hydroélectricité était l’un des principaux facteurs du coût élevé de l’énergie (environ 20 cents de dollars le kilowattheure contre une moyenne de 12 cents dans la région).

Afrikatech

Comments

comments