Kinshasa: 3000 prisonniers dans la nature

Des sources de sécurité en République démocratique du Congo ont indiqué à la BBC que près de 3000 prisonniers se sont évadés quand des hommes armés ont attaqué mercredi la prison de Makala à Kinshasa.

Les autorités avaient estimé à 50 le nombre de prisonniers qui se sont échappés.

Le chef de Bundu Dia Kongo (BDK, “Royaume du Kongo” en kikongo), qui conteste l’autorité du président congolais Joseph Kabila, fait parti des évadés.

Le ministre de la Justice avait accusé ses adeptes d’avoir mené l’attaque qui a conduit à ces évasions.

“Les adeptes de Bundu Dia Kongo ont attaqué dès l’aube la prison de Makala, faisant évader une cinquantaine de prisonniers dont leur gourou, Ne Muanda Nsemi. La police poursuit les assaillants”, avait déclaré le porte-parole du gouvernement Lambert Mende.

Comments

comments