Cameroun | Son nouveau don s’appelle PAVILLON SAMUEL ETO’O FILS (Photos)

Pour améliorer notre condition, nous devons ensemble construire et protéger notre communauté disait Ama Mazama. Dans la société africaine actuelle chaque pierre compte, chacun de nous doit s’investir d’une manière ou d’une autre. Peu importe la valeur.

Etre africain, par définition, c’est faire partie d’une communauté, sans laquelle l’on n’existe pas. C’est dans cette suite logique que la notion de responsabilité personnelle devient impérative ceci dans le but de fortifier, maintenir une bonne cohésion et harmonie de la vie sociétale.

Siècle après siècle, de génération en génération la générosité et le partage sont des parts essentiels de cette mère nourricière qu’est l’Afrique. Cette Afrique qui nourrit le monde non seulement de sa terre, de ses Hommes…, aussi! Elle les lui prête, les lui offre, les lui donne. Toutefois, quelques soit le mode de partage, elle n’attend qu’une seule chose: le retour de ses fils; prenez lui tout, mais pas ses fils! Parce que:  par eux, avec eux, à travers eux et grâce à eux,  l’univers se renouvelle et l’héritage est conservé pour des générations futures  Ces fils doivent s’engager, se mobiliser afin de remettre debout ce continent meurtri, humilié voire tué.

A ce principe, Samuel Eto’o Fils ce fils prodigue d’Afrique n’a point failli, il n’a pas trahi. Il est parti pour une vie meilleure mais n’a surtout pas oublier le chemin qui mène à sa case. D’une générosité qui n’est plus à démontrer, il donne de ses mains, de sa sueur de son âme. Il est sur tous les fronts quand la nécessite se pose. Il donne sans compter et peu importe le continent, le pays, il répond toujours à l’appel. Des appels qui se comptent par milliers…

Par quoi commençons nous?

Le pavillon Samuel Eto’o Fils de l’hôpital Laquintinie de Douala – Cameroun

Ce bâtiment flambant neuf est imposant  et occupe une superficie de près d’une centaine de mètres carré situé entre pavillon Samuel Kondo et l’économat de l’hôpital Laquintinie. Il est de couleurs bleu ciel et blanc symboles de pureté de connaissance, de loyauté d’ innocence, de sincérité, du calme de générosité ainsi que d’ immortalité… Quoi de mieux pour un service pédiatrique. En ce leu, des enfants seront accueillis par centaines, milliers… bref les générations futures compteront pour nous.

D’après le site info-Cameroun, en 2010 l’ex directeur général de l’hôpital Laquintinie Dr Geremie Solle rentre en contact avec le footballeur international camerounais Samuel Eto’o lui présentant le projet. Conquis, Eto’o à l’époque titulaire Inter de Milan s’activera auprès de ses amis et collègues  pour une levée de fond qui, durant une soirée de gala organisée en Italie par la Fundaciòn Privada Samuel Eto’o réussira à générer près de 500 millions de francs CFA.

Ainsi se matérialisait l’idée du Dr Solle qui se transformera année après année en cet édifice que le Pichichi a inauguré ce lundi 8 mai 2017

“Je remercie mon épouse, mes enfants, mes parents, ma famille et de façon générale tous ceux qui m’ont toujours soutenus. Je remercie également ceux qui m’ont souvent critiqués, car ils ont nourri ce désir de faire toujours mieux. Je remercie l’ensemble des Camerounais pour la personne que je suis. C’est grâce à vous que nous pouvons apportez cette modeste contribution à nos petits frères, petites sœurs, enfants et de ce fait leur permettre de rêver eux aussi, tout en leur donnant le sourire” 

 

Samuel Eto’o ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef 2017

Ne l’appelons surtout pas son Excellence… pour se sentir proche des jeunes dont la mission sera de leur prodiguer des conseils. l’international a souhaité être tout simplement appelé le “Pichichi”  ” Je ne rejette pas cette appellation, mais je souhaite plutôt qu’on m’appelle Pichichi, car je pense que c’est plus affectif ” A-t-il affirmé 

De ses dires, sa mission est toute simple: apporter le sourire à tous ces jeunes qui sont des sans-voix « je vais offrir des opportunités et permettre à beaucoup de jeunes pauvres et défavorisés de rêver»

Eto’o Fils face à Boko Haram lance une initiative dénommée “Yellow Whistler” 2015

En 2015, dans les colonnes du magazine Jeune Afrique, le généreux donateur  declarera, « Face à Boko Haram, l’ignorance est notre principal ennemi »

Samuel Eto’o lança à Londres une levée de fonds, en partenariat avec Oxfam et le Haut-commissariat aux réfugiés, à destination des déplacés de Boko Haram. Entouré de Manu Dibango, de Maître Gims ou d’Omar Hamidou Tchiana, ministre des Mines nigérien. Une camapgne durant laquelle il réussit à récolter plus de 900 millions de FCFA d’après Cameroon Voice.

Eto’o en Israël à Tel-Aviv auprès des enfants israéliens et palestiniens 2006

Rien de mieux que le jeu comme refuge havre de paix pour des gamins.  ” Il n’y a rien de plus beau et qui me rende plus heureux que de partager avec ceux qui ont des difficultés. Et je suis convaincu que, grâce au football, je pourrai rendre aux miens une partie de ce qu’ils m’ont donné “

Pour ce grand acte de générosité, il recevra en 2006 à Tel-Aviv le prix pour la Paix des mains du vice premier ministre israélien Shimon Peres – en récompense de sa lutte contre le racisme et ses actions humanitaires en Afrique

Ainsi donc investit dans de nombreuses causes, L’attaquant camerounais s’érige bon gré malgré… en exemple. Cet exemple que nous devons tous suivre car avec les paroles on ne pourra jamais remplir un panier par l’action; OUI. N’oublions jamais peuple d’Afrique que, une famille unie mange dans une même assiette.

Comments

comments