Coupe du monde 2026 : les USA, le Canada et le Mexique présentent une candidature conjointe

C’est une première dans l’histoire de la Coupe du monde de foot. Le plus grand rendez-vous du sport le plus populaire de la planète pourrait être organisé par trois pays à la fois.

Normalement, un seul pays est sélectionné pour héberger le tournoi qui a lieu tous les quatre ans. Mais suite à l’élargissement de la Coupe du monde à partir de 2026, les États-Unis, le Mexique et le Canada ont annoncé une candidature commune pour accueillir les 80 matchs de la compétition.

La nouvelle vient de tomber : US Soccer : Les États-Unis, le Canada et le Mexique déclarent « leur intention de soumettre officiellement une candidature conjointe pour organiser la Coupe du monde de la FIFA en 2026. »

« Nous pensons que c’est un signe extrêmement positif et un symbole de ce qu’on peut accomplir ensemble en unissant les gens », s’est félicité le président de la fédération américaine de football, Sunil Gulati.

Le fait de rejoindre la candidature des États-Unis et du Canada est une source de fierté*, a estimé quant à lui Decio de María, le président de la fédération mexicaine de foot. Si la proposition du trio était acceptée, le Mexique deviendrait le premier pays à accueillir la Coupe du monde à trois reprises, a-t-il fait remarquer. Le Mexique était pays organisateur en 1970 et en 1986.

Selon la proposition conjointe, les États-Unis organiseraient 60 matchs, et le Canada et le Mexique 10 chacun. Chaque pays candidat a ses atouts. Lors de la Coupe du monde de 1994, les États-Unis avaient pulvérisé le record du nombre de spectateurs. La ville de Mexico compte attirer 87 000 supporters au stade historique Azteca pour la cérémonie d’ouverture.

Les villes organisatrices pour 2026 n’ont pas encore été annoncées précisément, mais pour ce qui est des États-Unis, ils peuvent compter sur les immenses stades de football américains déjà existants dans de nombreux États, du Massachusetts à la Californie, en passant par le Texas.

En plus du stade Azteca, le Mexique possède des installations à la pointe du progrès à Monterrey et à Guadalajara.

Le Canada prévoie d’accueillir 56 000 personnes pour les matchs organisés au Commonwealth Stadium d’Alberta, rénové à l’occasion de la Coupe du monde féminine de 2015.

En 2014, la Coupe du monde au Brésil avait été visionnée par pas moins de 3,2 milliards de téléspectateurs à travers le monde. La Coupe du monde de 2026 sera la première édition tenant compte de l’augmentation du nombre de pays participants, qui passera de 32 à 48.

Avec 80 matchs au programme, dans trois pays, la proposition du trio USA-Canada-Mexique promet de séduire les spectateurs. Mais c’est la FIFA, l’organe dirigeant du foot au niveau international, qui tranchera en 2020.

Cet article est basé sur des dépêches de l’Associated Press.

 

Comments

comments