RDC : LES RASSEMBLEMENTS Y SONT INTERDITS

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social appelle à une manifestation lundi accusant le président Joseph Kabila d’être le principal obstacle au processus démocratique dans le pays.
Aussitôt, la police a annoncé l’interdiction de tout rassemblement à Kinshassa et dans le reste du pays.
“La marche est interdite car son itinéraire comporte les germes de
l’insurrection”, a déclaré le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police congolaise cité par l’AFP.
Les organisateurs de la marche (UDPS et Rassemblement) ont indiqué qu’ils comptent marcher jusqu’au palais présidentiel.
Dimanche, Félix Tshisekedi, président du Rassemblement (la coalition de l’opposition), a accusé le président congolais Joseph Kabila de ”multiplier les manœuvres politiciennes qui enfoncent davantage la RDC dans le chaos”.
La déclaration de Félix Tshisekedi intervient deux jours après la nomination de Bruno Tshibala, un dissident de l’UDPS et du Rassemblement.
La représentation de l’Union européenne en RDC a estimé, samedi, que la désignation de M. Tshibala avait été faite ”contrairement à la lettre et à l’esprit de l’accord du 31 décembre 2016”.

BBC

Comments

comments